Bèrtran ÔBRÉE au Baba Zula à Rennes, Festival Yaouank, novembre 2019

56 vues
Print Friendly, PDF & Email

 
Bèrtran ÔBRÉE

au BabaZula à Rennes,

Festival Yaouank

le 15 novembre 2019

 

Si son grand fest-noz qui a lieu chaque année en novembre à Rennes est célèbre depuis une vingtaine d’année pour attirer quelques milliers de spectateurs venus de la France entière, le Festival Yaouank ne se limite pas à cette journée et nuit de fête. Ce méga fest-noz clôture en fait deux semaines de festivités qui se déroulent à Rennes et aux alentours, avec des concerts, des festoù-noz, des animations de rue. Le 15 novembre 2019, le Festival Yaouank invitait Bèrtran Ôbrée dans la petite salle intimiste du BabaZula pour la sortie de son nouvel album, Gherizon Papilhon, 11 ans après son précédent CD en trio.

Bèrtran Ôbrée (chant) est désormais entouré par Fabien Gillé (oud et saz), Youenn Rohaut (violon, alto, piano), Julien Stévenin (contrebasse) et Gaël Martineau (percussions).

Si les textes de Bèrtran Ôbrée ont la particularité d’être en gallo, la langue qui était autrefois parlée dans l’Est de la Bretagne, la musique et le chant nous transportent de la Haute-Bretagne jusqu’au Moyen-Orient, en passant par la Méditerranée, avec de nouvelles compositions et des arrangements de traditionnels, breton, canadien et surtout turcs. L’un de ces chants (kurde) a même été transmis au groupe par les fondateurs du bar qui accueillait le spectacle, le BabaZula, petit bar de Rennes fort convivial qui organise régulièrement des concerts dans sa salle attenante, et où l’on mange aussi de la bonne cuisine italienne et indienne avant d’aller s’abreuver de musique.

Le groupe a interprété l’intégralité de son nouvel album, Gherizon Papilhon en débutant le concert par Lé Forjeron, un hommage aux générations qui ont transmis le gallo, qui commence par ces mots “Ecoutée don, bon-n jen de l’assembllée…”. Bèrtran Ôbrée, qui présentait les morceaux entièrement en gallo, en s’assurant de la bonne compréhension du public, a même fait chanter l’assemblée dans cette langue qu’il a sauvée de l’oubli sur un morceau (Touez Pi) issu du 2e album qu’il enregistra sous le nom de Ôbrée Alie, Venté sou léz saodd. Bèrtran Ôbrée et ses musiciens ont mis “la foué en dden” (*) du BabaZula et réchauffé nos cœurs à l’approche de l’hiver.

Un concert envoûtant et magique.

Texte et photos : Sylvie Hamon

(*) la foué en dden : le feu à l’intérieur

Site Bèrtran Ôbrée : http://www.obree.fr

Site BabaZula, bar à Rennes : https://www.facebook.com/Babazula.bar/

Cagnotte leetchi.com en soutien du BabaZula Bar: https://www.leetchi.com/c/soutenez-babazula

Chronique du CD, Gherizon Papilhon.

Diaporama photos :

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.