Duo HAMON-MARTIN, Annie EBREL, ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE BRETAGNE – Fest-Noz Symphonique

Print Friendly, PDF & Email
Duo HAMON-MARTIN, Annie EBREL,
ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE BRETAGNE
– Fest-Noz Symphonique
(Coop Breizh)

Si la Bretagne recèle un nombre impressionnant de formations qui, depuis des décennies, ne cessent d’innover en apportant de nouvelles compositions pour le fest-noz, parfois en y mêlant des influences multiples qui vont du jazz au rock, de la musique de chambre à l’électro, en passant par des musiques traditionnelles du monde entier et bien d’autres, on n’y avait pas encore imaginé de rendre le fest-noz symphonique.

Le duo HAMON MARTIN fait partie de ces artistes novateurs et pleins de talent grâce auxquels le fest-noz est aujourd’hui toujours bien vivant et même inscrit au patrimoine de l’Unesco depuis 2012, et l’ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE BRETAGNE (OSB) participe régulièrement, depuis 2011, à des créations qui viennent se frotter à la musique traditionnelle (avec entre autres Carlos NUÑEZ, Dan AR BRAZ, Didier SQUIBAN, Marthe VASSALLO…) dans le cadre du projet Taliesin. De leur rencontre est née cette création originale et inattendue, sur une idée du duo, qui rapproche musiques populaires et savantes dans le but de faire danser. Car si Erwan HAMON et Janick MARTIN invitent au rêve et à l’évasion dans chacune de leurs compositions, c’est avant tout par le biais de la danse.

Pour mettre en valeur le programme qu’ils ont composé pour ce Fest-Noz Symphonique, Erwan et Janick ont fait appel à deux arrangeurs talentueux et complémentaires : la pianiste et compositrice Frédérique LORY, qui a déjà travaillé avec l’OSB ainsi qu’avec plusieurs artistes de la tradition bretonne, et le compositeur, guitariste et oudiste Grégory DARGENT au parcours éclectique, autant à l’aise avec les musiques populaires et savantes méditerranéennes qu’avec les musiques improvisées, le rock ou la chanson. Et pour choisir et interpréter les textes en breton, quasiment tous traditionels, ils ont invité l’une des plus grandes voix de Bretagne, Annie EBREL, qui signe aussi une composition avec Janick MARTIN.

Le CD dévoile la formule magique qui enchanta plusieurs milliers de danseurs au Festival Yaouank et au Festival Interceltique de Lorient avant son enregistrement : la flûte traversière en bois légère et aérienne ou la bombarde puissante et obsédante d’Erwan HAMON, l’accordéon diatonique envoûtant de Janick MARTIN, la section de cordes renversante, les percussions hypnotiques et les cuivres éclatants de l’OSB, composé d’une cinquantaine de musicien(ne)s dirigé(e)s par Aurélien AZAN ZIELLINSKI, le tout sublimé par la voix puissante et lumineuse d’Annie EBREL. Antonin VOLSON y apporte ses subtiles percussions et Grégory DARGENT quelques touches enchantées de sa guitare électrique. Sans oublier les arrangements qui, fidèles à l’essence du fest-noz, privilégient l’énergie et la transe avec délicatesse et volupté.

Le temps d’une ridée… déridée, puis d’une scottish, on arrive à une suite de plinn (Sant Fonik Plinn) impressionnante, suivie de Banian’s Jig, cercle circassien métamorphosé pour l’occasion, et bien connu des fans du duo HAMON/MARTIN puisqu’il figure sur un précédent disque de leur QUINTET, Les Métamorphoses. L’envoûtant Al Lann Melen, dont le texte est l’oeuvre de la poétesse bretonne Angela DUVAL, offre une courte pause aux danseurs avant d’enchaîner sur un kas a-barh puis de terminer sur une gavotte. Chant traditionnel, musiques de fest-noz et orchestre symphonique se marient parfaitement et avec élégance.

A la fois hymne à la joie et hymne à la danse, le Fest-Noz Symphonique emporte dans un même tourbillon auditeurs et danseurs.

Sylvie Hamon

Lire la chronique du concert à Redon.

Sites : http://alazim-muzik.com/artistes/duo-hamon-martin-losb/
et http://o-s-b.fr/

Label : http://www.coop-breizh.fr/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.