Gilles SERVAT – 70 ans… à l’Ouest !!!

Print Friendly, PDF & Email
Gilles SERVAT – 70 ans… à l’Ouest !!!
(Coop Breizh)

 

En 2005, afin de célébrer ses trente-cinq ans de carrière, Gilles SERVAT avait donné une série de concerts pour lesquels il avait demandé au public de choisir les titres que ce dernier souhaitait entendre. Un double album enregistré en public était ensuite paru.

Dix ans plus tard, l’artiste fêtait ses soixante-dix ans ainsi que ses quarante-cinq ans de carrière. Une tournée célébrant ses évènements a démarré en 2016 et un CD a vu le jour en 2017.

Cette fois, il ne s’agit pas d’un enregistrement public, mais d’un album studio dans lequel Gilles nous propose en quelque sorte une biographie en chansons.

Accompagné par les mêmes musiciens que lors de ses spectacles, Patrick AUDOUIN (guitares), Mathilde CHEVREL (violoncelle, violon), Jérôme KERIHUEL, (percussions), Calum STEWART (cornemuse irlandaise, flûtes) et Philippe TURBIN (claviers), Gilles revisite plusieurs titres ayant jalonnées sa riche carrière. Il en présente cependant de nouvelles versions principalement sur le plan musical mais aussi pour certains également sur le plan littéraire car les textes ont parfois été modifiés ou enrichis.

L’album débute par la naissance de l’artiste sur Kalondour et se termine par Je vous emporte dans mon cœur, devenus au fil des ans deux chansons incontournables.

Langues minoritaires évoque la charte des langues régionales qui n’a toujours pas été ratifiée par la France. Cette chanson est en fait composée de la partie bretonnante de Yezhou bihan dans laquelle est venue s’insérer une nouvelle chanson Dé ptit parlement interprétée en gallo. Le titre se joue d’une ambiguïté sur le mot parlement qui signifie langage en gallo. Les deux langues de Bretagne sont ainsi réunies.

Le Moulin de Guérande sur lequel Gilles évoquait à l’origine son père se voit désormais complété d’un couplet sur sa mère.

Medley Breizh réunit trois titres, Me garge bout, L’Hirondelle et La Route de Kemper. L’Hirondelle était, au début des années 70, un constat plutôt amer sur la situation en Bretagne. Les choses ayant évolué de manière positive, on passe ainsi de «quand reverrons-nous l’hirondelle» à «elle est revenue l’hirondelle».

L’album met aussi en lumière des titres peu connus comme La douleur d’aimer, soutenu par une guitare électrique bienvenue, ou encore Gros plant et muscadet. Ce dernier figurait à l’origine seulement sur un 45t paru en 1982 et propose une ballade dans les lieux emblématiques de la ville de Nantes.

Gilles offre enfin de nouvelles chansons comme Cholet d’mon enfance, très nostalgique et émouvante, ainsi que Er gédour braz, une adaptation d’un poème de l’auteur groisillon Yann-Ber KALLOC’H.

Giiles SERVAT nous gratifie d’un album sincère et généreux à l’image d’un l’artiste authentique.

Didier Le Goff

Site : http://www.gillesservat.fr

Label : http://www.coop-breizh.fr/

Lire notre entretien avec Gilles SERVAT à l’occasion de la sortie du disque.

Laisser un commentaire