Kyzyl-Moscow III – Traditional Music and Throat Singing of Tuva

Print Friendly, PDF & Email
Kyzyl-Moscow III –
Traditional Music and Throat Singing of Tuva
(Sketis Music)

kyzyl-moscow-III-traditional-music-and-throat-singing-of-tuvaLes auditeurs friands de musique asiatique à base de chant diphonique et de vièles à tête de cheval auront remarqué que les labels internationaux ont quelque peu boudé le genre depuis que les gros calibres tels que HUUN-HUUR-TU ou YAT-KHA se sont mis comme en pré-retraite.

Mais comme c’est souvent derrière les plus gros arbres que se cachent des pans entiers de la forêt, si l’on veut savoir où en est cette scène musicale, le mieux est d’aller y voir sur place. C’est ce que se propose de faire ce CD paru sur le renommé (mais non distribué) label russe Sketis Music. En fait, ce n’est même pas à Touva même que nous emmène ce disque, mais à Moscou. Cela dit, les artistes qui s’y font entendre proviennent tous de la République de Touva, et pour cause : ils font partie de la programmation d’un festival moscovite entièrement dédié à la scène trad’ et folk de Touva.

Le festival Kyzyl-Moscow a ainsi été créé en 2004 par le producteur et musicien George (Arat) BELETSKY et s’est tenu dans un lieu mythique de Moscou, le centre culturel et artistique DOM. Deux précédents CD publiés par le même label avaient déjà retracé les deux premières éditions de ce festival, voici donc des extraits de sa troisième édition, qui a eu lieu en 2006. Certes, il y a un décalage de quelques années entre la tenue des diverses éditions du festival et la parution des CD qui les documentent. Du reste, il semble que ce festival n’a plus cours actuellement. Nous voilà donc en présence d’enregistrements d’archives qui nous renseignent sur la scène folk touva de la précédente décennie. C’est toujours mieux que rien.

Cette troisième édition de Kyzyl-Moscow fut marquée par la présence d’un groupe très réputé mais qui, a contrario des groupes cités plus haut, ne s’est guère fait connaître au-delà de sa région, bien qu’ayant les mêmes qualités d’ambassadeur du folk touva, le justement nommé TUVA ENSEMBLE, à qui le label hollandais PAN avait déjà consacré un CD il y a quelques années. C’est ici la troisième génération du groupe qui s’exprime, faisant comme leurs prédécesseurs montre de leurs talents d’arrangeurs de chants traditionnels de Touva et de leur maîtrise des cinq principales techniques de chant de gorge, le khoomei, le sygyt, le kargyraa, l’ezengileer et le borbannadyr.

On remarquera de même la présence du SARADAK Ensemble, constitué de jeunes pousses entre 9 et 13 ans, rompus aux instruments traditionnels et aux chant diphonique. Les deux ensembles se retrouvent du reste le temps d’une pièce, symbolisant en quelque sorte la pérennité de la transmission.

La seconde partie du CD présente deux artistes solistes, chanteurs de gorge et joueurs de luth doshpuluur, Vadim OORZHAK et Mai-ool SEDIP, deux célébrités locales qui ont pour point commun d’avoir fait partie (mais peut-être pas en même temps) du groupe ALASH. Le second est du reste mieux représenté que le premier, avec six morceaux contre un seul. La même disparité se remarque pour le TUVA Ensemble (dix morceaux) et le SARADAK Ensemble (trois morceaux). Cela participe-t-il d’un choix éditorial ou les performances des deux « lésés » étaient-elles plus courtes et ont donc en conséquence été moins représentées ?

On ne peut de toute façon tout avoir, et ce document est malgré tout une belle vitrine de ce festival qui témoigne de la vivacité de la scène musicale traditionnelle de Touva. L’histoire ne dit pas par contre si la scène dite de la « tradition évolutive » est aussi active là-bas, puisque le Kyzyl-Moscow était apparemment porté sur un folklore plus puriste. Si un autre festival en Russie s’est donné pour mission de faire vivre des formes d’expressions musicales plus ouvertes ou avant-gardistes de Touva, il serait bien inspiré de sortir lui aussi ses captations de concerts.

Label : www.sketis-music.com

Stéphane Fougère

 

 

 

Laisser un commentaire