MISS GOULASH – Haro Pacific Chimie Station

Print Friendly, PDF & Email
MISS GOULASH – Haro Pacific Chimie Station
(Ektic)

 

C’est d’un croisement désordonné et déviationniste de sons et de gens qu’est né MISS GOULASH. Étonnez-vous après ça de ne pas pouvoir poser une étiquette décente et réglementaire sur sa musique aux métamorphoses constantes ! Jazzyska ? Free tziganerie ? Trash-impro ? Tout est possible et permis avec MISS GOULASH, jeune effrontée qui a vu le jour en 1998 et qui est constituée d’une dizaine de musiciens issus de la scène underground lyonnaise (on en a vus rôder chez PLOD, HAPPY ANGER, KABBU KI BUDDAH, le collectif ISHTAR, KOMPLEX KAPHARNAÜM…).

Avec Gilles LAVAL, Giacomo SPICCA et René LUSSIER pour tuteurs, MISS GOULASH ne pouvait guère faire autrement qu’être une fille du voyage, tant musical que scénique. Elle a ainsi traîné ses guêtres et sa boîte à maquillage de Lyon à Mostar, en Bosnie- Herzégovine, excusez du peu.

Et quand elle s’installe, elle prend de la place : sax, clarinette, guitare, flûte, trompette, batterie, violoncelle, basse et voix. Il faut bien ça pour jouer les vamps avant-gardistes. Haro Pacific Chimie Station, second mini-CD de MISS GOULASH, a des allures de musique de chambre pour trasheurs bruitistes folkloriques. Imaginez UNIVERS ZÉRO ou PRÉSENT, sous l’effet de substances euphorisantes, rencontrant Tom CORA en stage chez KUSTURICA…

En général, on mélange pour éviter que ça accroche dans le fond ; là, le mélange accroche (au moins l’oreille) !

Même les textes sont hurlés dans une sorte de dialecte kobaïen sorti tout droit de Fluide glacial ! S’il lui arrive d’être encore timide ou approximative par endroits, MISS GOULASH
peut se targuer d’une belle prestance et d’une solide érudition. Une miss du monde, quoi ! À aborder avec tact, comme il se doit. (Sinon, elle peut aussi mordre !)

Stéphane Fougère

Site Web : http://missgoulash.online.fr

(Chronique originale publiée dans
TRAVERSES n+14 – décembre 2003)

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.