Nick CAVE – Idiot Prayer

56 vues
Print Friendly, PDF & Email
Nick CAVE – Idiot Prayer
(Bad Seeds Ltd / AWAL Recordings)

Le tournant pris par Nick CAVE depuis 2016 avec Skeleton Tree (2016) et qui s’est conforté avec Ghosteen (2019) devait se concrétiser par une tournée qui s’est annulée à cause de la pandémie.  Ces deux derniers albums marqués par le suicide de son fils à Brighton ont définitivement troué le cœur et anéanti l’homme et le père face à ce drame insensé. Auparavant, d’autres albums – Boatman’s Call (1997) notamment – relatait sa douloureuse séparation d’avec la chanteuse P.J HARVEY et semblait être comme une parenthèse dans ses collaborations avec son groupe THE BAD SEEDS ainsi que Push The Sky Away (2012) sous influence de Warren ELLIS aux manettes et aux instruments divers qui avaient été comme des signes visibles de ce tournant qui pour le moment semble perdurer.

Revenons à Ghosteen, ce double CD encore avec les BAD SEEDS mais surtout avec Warren ELLIS qui co-produit, mixe et co-compose avec Nick CAVE. L’ensemble n’est en rien une suite à Murder Ballads (1996). C’est, davantage que Skeleton Tree à qui il succède trois années plus tard, une entreprise de creuser en les épurant les ballades tristes, sèches et désespérées que Nick CAVE a chantées depuis ses débuts même si parfois elles étaient teintées d’un filet ironique, acerbe ou sarcastique. On pense à des complaintes à la limite des pleurs à la façon de chanteurs proches comme Jason MOLINA de Songs Ohia ou John CALE des années 1980 en acoustique arrangé.

On pense à toutes ces voix qui, sans jamais être lugubres, sont dévorées par la tristesse et la douleur, rongées par les souvenirs et parfois un peu grandiloquentes (mais Nick CAVE a du métier et son instinct lui évite de tomber dans le pathos) voix et textes diluées dans des textes à forte connotation symbolique – voir Galleon Ship et ses « Riders across the sky » (la pochette du CD en est un exemple décalé et révélateur de la distance que garde Nick CAVE avec ses tourments d’alors).

La tournée 2020 qui devait suivre la sortie de Ghosteen annulée, Nick Cave décide de donner tout de même un concert (sans public – soit un live intime) à l’Alexandra Palace de Londres le 19 juin 2020 : concert piano voix, seul sur scène, acoustique de cathédrale, avec l’idée de filmer ce concert et de le diffuser par abonnement à ses auditeurs. Ce fut chose faite et avec succès.  L’idée suivante était, pour que la trace soit gardée, de sortir un double CD (à nouveau) de la performance, Idiot Prayer, « a Prayer into the Void » déclare Nick CAVE, enregistrement et production sans Warren ELLIS cette fois. 

Cette performance était plus qu’un live, plus qu’une compilation et une re-visite des titres pouvant s’assembler dans le but de faire un tout, un hommage ultime, éploré et définitif à son fils pour peut-être tourner la page.

Les 22 titres empruntent à Boatman’s Call (5 titres, dont Idiot Prayer) à Push the Sky Away et Skeleton Tree et d’autres “classiques” : (Mercy Seat, The Ship Song et Into my Arms) et seulement 3 titres de Ghosteen dont le splendide Galleon Ship pour clôturer le concert. 

Depuis la sortie de l’album fin 2020, des informations sur 2021 semblent se préciser et un retour possible des BAD SEEDS est annoncé.

La page serait-elle tournée ?  Le Nick CAVE puissant, tendu et grave reviendra t-il vers le rock de ses années 1980 – 1990 ? C’est probable, mais aucune cicatrice ne s’efface jamais complètement et les BAD SEEDS et leur chanteur de 2021 ne seront et ne pourront plus jamais être ceux d’avant Ghosteen et Idiot Prayer. 

Xavier Béal

PS : Une curiosité est parue également en 2020 chez Deutsche Grammophon : L.I.T.A.N.I.E.S, soit 12 litanies écrites par Nick CAVE et Nicholas LENS, orchestrées par un ensemble classique (Nick CAVE ne chante pas) sorte d’opéra de chambre pour évoquer la solitude et le silence lors du confinement ; des litanies étant « un ensemble de prières liturgiques religieuses d’intercession se terminant par des formules identiques chantées ou récitées par des assistants » d’après Nick CAVE qui déclare dans la foulée « avoir ​to​ujours écrit des litanies tout au long de sa vie » !

Site : www.nickcave.com

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.