ONE SHOT – Reforged

Print Friendly, PDF & Email
ONE SHOT – Reforged
(Soleil ZEuhl)

Onze ans et quatre albums ; pas mal pour un groupe qui, comme son patronyme le laisse entendre, ne devait pas durer et ne devait être qu’à usage récréatif, d’autant que trois de ses membres sont issus du MAGMA des années 1990- 2000… Voici que le label Soleil Zeuhl, qui avait publié naguère le deuxième disque du groupe, Vendredi 13, propose de nous remémorer comment tout a commencé pour ONE SHOT.

Et en l’occurrence, c’était avec un album éponyme, enregistré d’une traite, en une journée de février 1999. Autoproduit et vendu principalement durant les concerts du combo, ce premier essai était évidemment épuisé depuis quelques lunes.

Une dizaine d’années auront donc suffi pour faire de ce premier et discret opus un collector mythique âprement recherché par un public grandissant qui avait raté le début. Harcelé sans relâche par cette horde de rejetons kobaïens voraces, ONE SHOT a dû cédé à la demande générale d’une réédition et en a profité pour toiletter la bande.

Voici donc le ONE SHOT #1, dûment remixé et remastérisé, sans doute pour qu’il ne jure pas trop après l’excellente production qui a présidé à ses derniers CD, Ewaz Vader et Dark Shot. Non que la première édition était inécoutable, loin s’en faut, mais celle-ci présente l’avantage d’aérer davantage la couche sonore, d’en améliorer la dynamique et d’en souligner les reliefs sans faire perdre la crudité de l’exécution, et c’est toujours bon à prendre.

Autre corollaire promotionnel prévisible, un morceau supplémentaire issu des sessions de l’album mais non publié jusqu’à présent (Fleuve), a été ajouté à cette réédition. Celle-ci dit clairement sa différence en s’affublant du titre Reforged, nouvelle pochette à l’appui, avec cette photo bien trouvée de nos quatre forgerons en plein labeur alchimiste.

Ceux qui ne connaissaient pas encore cet album le découvriront donc avec les meilleurs atours et ne seront à vrai dire pas étonnés d’apprendre que, globalement, ONE SHOT cuit le même bouillon depuis ses débuts, et qu’il fait montre d’une belle maîtrise dans l’art de conjuguer pulsation zeuhl et grammaire jazz-fusion tendance Miles DAVIS période électrique ou Tony WILLIAMS LIFETIME.

Bien sûr, les influences sont ici plus saillantes (jeunesse oblige), mais il y a déjà un sens de la tension et de l’embardée stratosphérique que Manu BORGHI, James McGAW, Philippe BUSSONNET et Daniel JEAND’HEUR n’auront de cesse de peaufiner et d’accentuer par la suite.

Le hasard – à moins qu’il ne s’agisse d’une savante intuition du label Soleil Zeuhl – a voulu que cette réédition paraisse alors que le quartette se trouve à un tournant aussi décisif que périlleux de son existence. Pour la première fois, il doit relever le défi d’un changement de personnel, Manu BORGHI cédant la place à Bruno RUDER, nouveau clavier de MAGMA, comme c’est étrange…).

Reforged est l’occasion idéale de remettre les (premières) pendules à l’heure et de boucler la boucle de la première décennie de ONE SHOT.

Stéphane Fougère

Label : www.soleilzeuhl.com

(Chronique originale publiée dans
TRAVERSES n°29 – novembre 2010)

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.