PETER BLEGVAD QUINTET à l’Opéra de Lyon, avril 2019

Print Friendly, PDF & Email

 
PETER BLEGVAD QUINTET

dans l’Amphi de l’Opéra de Lyon,

le 5 avril 2019

 

 

Dans la série “que sont les figures tutélaires du Rock In Opposition devenues ?”, on a retrouvé Peter BLEGVAD (et son quintette) à l’Opéra de Lyon ! Oh ! bien sûr, pas sur la grande scène, mais dans l’amphithéâtre au sous-sol, réputation “underground” oblige ! Du reste, il faisait partie de la programmation “Opéra Underground”.

Qu’a donc fait cet auteur-compositeur-interprète, guitariste et “cartooniste” (on lui doit notamment la fameuse bande dessinée Le Livre de Léviathan) pour se retrouver classé “underground” ? Il a juste fait ses classes au sein du groupe pop naïf décalé Slapp Happy au début des années 1970, lequel s’est acoquiné avec les groupes franchement expérimentaux faUSt et Henry Cow. À la suite de quoi il a réalisé avec son acolyte John Greaves cet album singulier qu’est Kew.Rhone, qui croisait musique très écrite mais jouée par des musiciens rompus au free jazz avec une littérature contemporaine à haut degré de surréalisme.

Mais sa carrière de musicien et chanteur soliste, Peter BLEGVAD l’a plutôt orientée vers une forme de pop-blues-folk-rock-country, etc., dont les contours et les échappées échappent toutefois aux conventions stylistiques trop rigides. Et quand s’y ajoutent des textes singuliers, déroutants, faussement nonchalants et véritablement savoureux, on se dit que Peter BLEGVAD n’a pas vraiment le profil de l’artiste “bankable”. Tant mieux, ça l’arrange !

De toute façon, quand on monte un trio, même de facture pop-rock, composé de John Greaves et de Chris Cutler (ex-Henry Cow), il y a forcément anguille sous roche !

Plus récemment, le Peter BLEGVAD TRIO s’est même transformé en Peter BLEGVAD QUINTET, avec les mêmes + Bob DRAKE à la guitare incontrôlable et Karen MANTLER aux claviers, pour enregistrer l’album Go Figure (ReR Megacorp).

Ce concert à l’Opéra de Lyon a pris l’allure d’une “grande première”, puisque c’était la première fois que la formation en quintet de Peter BLEGVAD, se produisait au grand complet sur une scène. La quasi-totalité de Go Figure y a été jouée, ainsi que quelques fleurons du répertoire plus ancien de Peter BLEGVAD (Just Woke Up, Golden Age, Hangman’s Hill, Driver’s Seat, King Strut…), dans des versions toujours renouvelées.

Le “raconteur expérimental” (comme il était présenté) nous a entraîné dans son univers d’histoires baroques à la croisée du rock, du blues, de la folk, épicées de cet humour surréaliste et “cartooniste” qui n’appartient qu’à lui, prenant des routes volontiers  saugrenues, un chouia chaotiques, jamais en ligne complètement droite ! On ne se refait pas : raconteur un jour, troubadour toujours…

Texte : Stéphane Fougère
Photos : Sylvie Hamon et Stéphane Fougère

 

 



 


Sur téléphones portables et tablettes Androïd, le diaporama photos peut être lu avec le navigateur Puffin Web Browser.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.