REVOLUTIONARY BIRDS (Wassim HALAL, Erwan KERAVEC, Mounir TROUDI)

Print Friendly, PDF & Email
REVOLUTIONARY BIRDS
(Wassim HALAL, Erwan KERAVEC, Mounir TROUDI)
(Offshore / Buda Musique / Socadisc)

C’est quoi ? Une cornemuse, des percussions moyen-orientales et du chant soufi. C’est qui ? Un chanteur tunisien, un percussionniste franco-libanais et un sonneur breton. J’en vois, hébétés, dont les yeux s’écarquillent. Bientôt, leurs oreilles en feront autant. Pouvait-on imaginer pareille association de malfaiteurs ? Oubliez tout ce que vous croyez savoir sur les fusions world, les métissages multiculturels, les cross-overs ; c’est ici un trio à qui nous avons affaire, point barre. Trois individualités musicales fortes, une aspiration collective puissante et irréductible. Un trio dont les parties viennent de cultures différentes, mais qui parle d’une même voix. Sa musique est acoustique. Elle est aussi chargée à bloc, concentrée à l’état pur, embrasée, flamboyante, embrasante, flamboyée. C’est la musique des REVOLUTIONARY BIRDS. Oreilles tièdes s’abstenir.

A priori, REVOLUTIONARY BIRDS est le genre de rencontre-création qui, passée le stade de la résidence, aurait pu n’être jouée qu’une seule fois. Initiée lors du bien nommé festival La Voix est libre et du festival Irtijal, à Beyrouth, en 2015, elle a cependant poursuivi son chemin et s’est retrouvée programmée dans des lieux et des manifestations qui se fichent bien mal d’afficher sur leur agenda des produits manufacturés sur mesure. Le trio REVOLUTIONARY BIRDS est de nature rétive aux enfermements stylistiques et aux cages idéologiques. Son langage musical combine ferveur spirituelle et mouvement libertaire. Pas de demi-mesures ni de dosages homéopathiques : c’est une boule de feu que l’on se prend en pleine face, une éruption vertigineuse, un magma qui dévale sans crier gare.

Il y a cette voix chaude, limpide, dont les scansions et les incantations portent irrémédiablement haut ; constamment dans l’appel, tenace et entier. Elle est porteuse d’une effusion poétique qui renvoie les échos du mysticisme soufi dans ses déclinaisons maghrébines, pakistanaises, rajasthanaises, mais elle projette aussi les espoirs, déçus mais renouvelables des printemps arabes. On peut ne pas la comprendre, mais à l’écouter on ne peut qu’en deviner la force de foi. Elle nourrit les âmes, mais a pris soin de ne pas mortifier les corps en se faisant porter par des instruments aux propriétés soniques intraitables.

Il y a cette cornemuse qui bourdonne, qui mugit, qui gronde, qui hache et qui tourne. Elle cingle l’espace comme elle arrache la Terre. Elle hypnotise comme elle alarme. Elle vous transforme un fest-noz en cérémonie derviche. Elle transcende la rigueur d’un rituel en lui insufflant ce qu’il faut de convulsion hérétique. Elle est indubitablement ancrée et terriblement affranchie.

Il y a ces percussions qui frappent, qui cognent, qui dansent, qui galopent. Daf, darbouka et bendir conjuguent les aigus et leur graves, leurs hautes et leurs basses pour manifester un tonnerre permanent, tantôt subreptice, tantôt véhément, ici dans la tension, là dans la relâche, un temps dans la fermeté, l’autre dans l’emportement. Leurs rythmes sont méticuleux, savants, mais imprègnent l’acte musical d’une forme de possession qui touche au plus profond de l’être.

Les REVOLUTIONARY BIRDS font le pari de révéler une beauté fébrile, dans ses mouvements comme dans ses statismes, une beauté non figée qui se révèle dans ses bouillonnements. Comme si, même consumée, la résistance se devait d’être toujours vigilante, prête à se relever, prompte à s’enflammer encore.

Entre les perroquets bavards et les poulets embrochés, il faut désormais compter avec ces « oiseaux révolutionnaires ». On ne vous les a pas présentés ? Wassim HALAL, Erwan KERAVEC et Mounir TROUDI. Ce ne sont ni des noms, ni des têtes d’oiseaux. Ou alors du troisième type. Mais ils sont bien d’ici, de là, et nous emportent en dedans comme au dehors. Leurs chants d’oiseaux résonnent comme des respirations et des délivrances.

Stéphane Fougère

Site : www.erwan-keravec.eu

Label : www.buda-musique.com

 

 

 

Laisser un commentaire