LES RAMONEURS DE MENHIRS HA BAGAD BRO KEMPERLE – Breizh Anok

Print Friendly, PDF & Email
LES RAMONEURS DE MENHIRS
HA BAGAD BRO KEMPERLE – Breizh Anok
(Coop Breizh)

Depuis plus de dix ans, LES RAMONEURS DE MENHIRS font partie du paysage musical breton. Le groupe distille une musique punk celtique percutante qui en fait un des fers de lance de ce style aussi bien en Bretagne qu’à l’extérieur de sa région d’origine.

Pour son quatrième album, le combo s’est associé à un autre ensemble reconnu, le BAGAD BRO KEMPERLE. Quand on connait la frénésie que LES RAMONEURS dégagent et la puissance qui est celle d’un bagad, on ne pouvait qu’être enthousiasmé par cette initiative qui, loin de sembler incongrue, pouvait malgré tout surprendre. Cependant, si l’habillage diffère, les deux ensembles défendent la même conception de la culture et les mêmes convictions.Fidèles à leur réputation, LES RAMONEURS arrangent des mélodies traditionnelles en y insérant des paroles, souvent en breton (Space Galetenn, Porzh ar Miraklow), reprennent des chants classiques du punk, le tout se mélangeant, se croisant dans une osmose et une générosité salutaire.

Dir ha tan qui démarre l’album est une mélodie très connue (sous le nom de Gwin ha koroll ou Gwin ar c’hallaoued) et donne d’emblée le ton. Cela commence par quelques notes de guitares égrainées par LOR’ANN, puis les sonneurs Éric GORCE et Richard BEVILLON entrent en scène, précédant le BAGAD BRO KEMPERLE avant que n’intervienne le chant de Gwenaël KERE, le tout soutenu par des boites à rythmes impétueuses.

Les musiciens n’ont alors plus qu’à dérouler un répertoire qui, comme de tradition, fait la part belle aux thèmes de respect, de fraternité et de luttes contre les extrémismes.

Fuck the system est une reprise du groupe anglais XS. Créée en 1982, la chanson dénonçait déjà la mainmise de certaines doctrines sur les populations.

Porcherie est l’un des titres phares de BÉRURIER NOIR (le précédent groupe de LOR’ANN). Plus de trente ans après sa création, il n’a rien perdu de sa force et, à peine réadapté à notre époque, il reste (hélas) toujours d’actualité. Le Chant des partisans, sonné par le bagad, lui succède en instrumental comme en écho.

Les grands nigauds est une chanson antifasciste interprété sous la forme d’une ridée.

Bell’arb est un croisement, une rencontre où s’entrechoquent deux chants révolutionnaires, Bella Ciao, un chant de révolte italien, interprété ici en breton et en français ainsi que Kan bale an ARB écrit par GLENMOR.

Pach punk est une adaptation énergique d’une danse qui l’est tout autant, le pach pi. Le titre bénéficie du renfort de Louise EBREL, la complice assidue des RAMONEURS depuis leurs débuts.

Fidèles à leur légende, LES RAMONEURS DE MENHIRS ont à nouveau tapé dans le mille en s’associant avec le BAGAD BRO KEMPERLE et les deux formations signent ici un album engagé et intense.

Didier Le Goff

Site : http://www.ramoneursdemenhirs.fr/

Lire notre entretien avec LES RAMONEURS DE MENHIRS.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.