Les Chants des gorges froides asiatiques

221 vues
Print Friendly, PDF & Email

Les Chants des gorges froides asiatiques

 

Intrigant et fascinant chant de gorge… sa résonance suffit à persuader l’auditeur qu’il vient d’être projeté dans une dimension parallèle. Également nommé “chant harmonique”, “chant diphonique”, “chant laryngal”, guttural ou perçant, le chant de gorge semble créé par un larynx à deux, voire trois voix, avec une note fondamentale et une note harmonique amplifiée. Les émissions de chants diphoniques sont fondées sur un usage particulier des cavités bucco-nasales. C’est donc un chant “polyphonique” créé par un seul organe vocal combinant plusieurs types de voix (de poitrine, de tête…) d’une part, et divers positionnements de la langue ou des lèvres, d’autre part.

Avec cette technique vocale, une seule et même personne peut chanter à deux voix, formant un bourdon constitué par le son fondamental, tenu à une hauteur identique pendant tout le chant, et créant une mélodie superposée (une sorte de sifflement du larynx) formée à partir des harmoniques. On peut ainsi émettre un bourdon grave avec la gorge tandis que des harmoniques aiguës sont produites simultanément par amplification et résonance.

Pour amplifier le son fondamental et en enrichir les harmoniques, il convient donc de faire appel à toutes les ressources respiratoires, en contractant son pharynx et sa musculature abdominale à partir du diaphragme pour faire passer l’air avec une pression très forte sur les cordes vocales, et de modifier la position de la langue, des lèvres, la cavité buccale devenant une caisse de résonance modelée par leur mouvement.

Cette pratique, qui remonte dit-on aux premiers temps de l’histoire de l’homme, est restée profondément liée à plusieurs cultures traditionnelles en divers points de la glotte… pardon, du globe terrestre ! On en retrouve des traces chez les Inuits, chez certains chanteurs japonais, chez les Xhosas en Afrique du Sud, au Rajasthan ainsi qu’en Sardaigne, mais le creuset principal reste l’Asie, et plus précisément cet ensemble géographique que l’on nomme Haute-Asie, entre l’Asie centrale, la Sibérie et l’Himalaya.

Le chant de gorge tient évidemment une place de choix dans la musique rituelle des moines tibétains, et c’est le plus souvent grâce aux multiples enregistrements de terrain de ces musiques rituelles que l’Occident a découvert cette pratique vocale. Mais ce type de chant est pratiqué également dans d’autres régions asiatiques sans être forcément lié à des pratiques monacales.

On trouve ainsi trace de ces chants de gorge en différents points de l’immense territoire russe comme la Kalmoukie ou le Bachkortostan pour la partie européenne. Mais c’est plus sûrement dans la partie asiatique de Russie, soit en Sibérie, dans les fédérations russes de Touva, de l’Altaï, de la Khakhassie, de la Bouriatie et de Sakha (Yakoutie), ainsi qu’en Mongolie, toutes imprégnées de tradition chamanique, qu’on en trouve les exemples les plus élaborés, car allant jusqu’à former des mélodies entières.

Différents styles de chant de gorge ont ainsi été développés dans ces contrées de la taïga sibérienne, au point d’en devenir l’essentielle marque identitaire musicale, avec quelques instruments pittoresques, comme la guimbarde, la vièle à tête de cheval ou le tambour… Selon les peuples et les cultures, le terme qui désigne le chant diphonique diffère : les Touvas et les Mongols le nomment “khöömei” (prononcez “heur-mi) ; les Altaïens et les Khakasses l’appellent “Kaï”, les Bachkirs ont l’”uzlyau” ; les Sakha (Iakoutes) pratiquent le “dieretti” et le “degeren”.

La pratique du chant de gorge était au départ liée à l’étroitesse des rapports que ces peuples de culture turco-mongole entretenaient avec leur environnement naturel, les animaux et les saisons. Sans doute le chant de gorge et l’imitation animalière, qui caractérisent la musique touvaine, ont-t-il été liés au chamanisme, toujours est-il que ce chant laryngal est devenu une forme d’expression distincte.

Il semble de plus que ce soit à Touva que l’on utilise le plus grand nombre de techniques de chant de gorge. Les Touvas vous diront que leur khöömei se distingue de celui pratiqué dans l’Altaï, en Bouriatie ou en Mongolie de par sa plus grande variété de styles. Les principaux styles de khoomei sont les suivants : dans le registre aigu, on trouve le sygyt, qui fait penser à un sifflement. À l’extrême opposé, il y a le kargyraa, au registre grave. Tous deux possèdent des variantes (borbangnadyr, ezengileer, chylandyk…). Le registre moyen est dénommé khoomei (“gorge” en touvain), et c’est par ce terme que l’on désigne dorénavant l’ensemble des techniques vocales de Touva. La combinaison au sein d’un même chant de deux ou plusieurs de ces styles s’est également développée, multipliant ainsi le nombre de techniques.

Bien sûr, la culture musicale traditionnelle de ces peuples n’est pas réductible à la seule pratique du chant diphonique. Comme on l’a dit, ces cultures se distinguent aussi par des pratiques instrumentales caractéristiques de leur environnement, mais d’autres types de chants sont de même pratiqués, comme le chant épique, le chant de de prières, ou bien le “chant long” et le “chant court” en Mongolie, auxquels le chant de gorge peut parfois être intégrés, décuplant davantage les possibilités expressives.

Plus loin encore au nord-est de la Sibérie, le peuple de la république Sakha (Yakoutie) offre à écouter d’autres techniques vocales de nature gutturale (le “dieretti”) et diphonique (le “degeren”) en plus de chants et récits épiques et d’improvisations musicales sur des vièles, luths, guimbardes et tambours vernaculaires, imprégnés là aussi de spiritualité chamanique.

Plusieurs artistes occidentaux ont focalisé leur intérêt sur cette expression viscérale qu’est le chant diphonique et en ont fait le principal moteur de leur démarche créative, parmi lesquels Tran Quang HAI, David HYKES, Michael VETTER, Jill PURCE, Stuart HINDS, Youri BLOW/DEFRANCE, etc.

Depuis les années 1990, de nombreux artistes et formations de ce creuset sibéro-mongol sont eux aussi montés au créneau pour rappeler leur droit de cité au sein du village global de la world music, à commencer par ceux de Touva : HUUN HUUR TU, YAT-KHA, SHU-DE, CHIRGILCHIN, Sainkho NAMTCHYLAK, Kongar-Ol ONDAR, TYVA KYZY se sont ainsi fait connaître en Occident (Europe et Amérique) en déclinant leur bagage traditionnel sous des formes variées, de même que les Mongols d’EGSCHIGLEN, d’ALTAÏ-KHANGHAÏ et les Iakoutes Claudia et German KHATYLAEV.

De nombreuses productions discographiques ont vu le jour, certaines de nature ethno-musicologique et d’autres présentant des artistes bien décidés à se faire un nom dans le vaste marché de la musique. Certains se sont appliqués à rester proches des pratiques traditionnelles (tout en les adaptant au contexte “artistique”), d’autres ont plutôt cherché à combiner leur bagage avec d’autres expressions musicales, à en étendre les possibilités créatives dans une perspective évolutive, ou encore se sont ouverts au dialogues entre cultures.

RYTHMES CROISÉS vous propose de faire plus ample connaissance avec les acteurs de cette scène asiatique “gorgée” de talents, et par leur biais de vous familiariser davantage avec leurs expressions culturelles vivantes. Vous trouverez donc ci-dessous une suite de liens renvoyant sur tous les articles, entretiens et chroniques de disques que RYTHMES CROISÉS a consacrés à ces “glotte-trotters”.

Cette sélection ne prétend pas à l’exhaustivité, mais nous pensons qu’elle permettra aux auditeurs curieux de découvrir l’ampleur des pratiques vocales et musicales de ces peuples, et de leurs extensions dans des perspectives créatives. Enfin, cette page est susceptible d’être mise à jour avec de nouveaux liens, et nous vous convions à y revenir de temps à autres.

 
Enregistrements de terrain et archives

Chronique CD : Uzlyau – Guttural Singing of the peoples of the Sayan, Altai and Ural Mountains

Chronique 2xCD : Tibet : Monastère de Gyütö – La Voix des Tantras

Chronique CD : Kyzyl-Moscow III – Traditional Music and Throat Singing of Tuva

Chronique 2xCD : Une anthologie du khöömii mongol

Chronique DVD : Voyage en Diphonie (un film de Jean-François CASTELL)

 
Artistes et groupes folk et traditionnels

Altaï :

Article/chroniques CDs : BOLOT BAIRYSHEV et NOHON SHUMAROV – Les Chamanes de l’Altaï

Khakhassie :

Chronique CD : Ensemble ÜCH SÜME-R – Traditional Songs of the Khakass and the Altaï People

Touva :

Chronique CDs : TUVA ENSEMBLE – Voices from the Land of the Eagles – Echoes from the Spirit World

Article/entretien : HUUN HUUR TU : L’Appel des steppes de Touva

Chronique CD : HUUN-HUUR-TU – Best Live

Chronique CD : HUUN HUUR TU – More Live

Chronique DVD : HUUN-HUUR-TU – Live in Munich (DVD)

Chronique CD : HUUN-HUUR-TU – Ancestors Call

Chronique CD : HUUN-HUUR-TU feat. SAINKHO – Mother Earth! Father Sky!

Chronique CDs : SHU-DE – Voices from the Distant Steppes – Kongurei

Chronique CD : Gendos CHAMZYRYN – Kamlaniye

Chronique CD : AY-KHEREL – The Music of Tuva

Chronique CD : TYVA KYZY – Setkilimden sergek yr-dyr (A Cheerful Song from my Soul)

Mongolie :

Article/chroniques CDs : EGSCHIGLEN : Mélodies de la Mongolie d’aujourd’hui

Chronique CD : EGSCHIGLEN – Gereg

Chronique CD : ALTAÏ KHANGAÏ – Ongod

Chronique CD : Ensemble TEMUZHIN – Altai-Khangai-Ayalguu 2

Chronique CDs : Ensemble TUMBASH – Mongolian Impressions : Ayalguu (Vol. 1) – Höömij (Vol. 2) – Urtyn Düü (Vol. 3)

Chronique CDs : Ensemble KHAN BOGD – Ayalguu, Mongolian Impressions (Vol. 1) – Magtaal, Höömij (Vol. 2)

Chronique CD : Bayarbaatar DAVAASUREN – The Art of Mongolian Khöömii (Throat Singing)

Chronique CD+DVD : TSERENDAVAA & TSOGTGEREL – Chants diphoniques de l’Altaï mongol

Chronique CD : DÖRVÖN BERKH – Four Shagai Bones (Masters of Mongolian Overtone Singing)

Bouriatie :

Chronique CD : URAGSHA – Instrumental and Vocal Music from Buryatia and Mongolia

Sakha (Yakoutie) :

Chronique CD : German & Claudia KHATYLAEV – Arctic Spirit (Music from the Siberian North – Sakha People)

 
Artistes et groupes de musiques évolutives

Touva :

Article/chroniques CDs : BIOSINTES : Si Touva plus loin…

Article/entretien/chroniques CDs : YAT-KHA – L’Orage qui venait de Touva

Chronique CD : YAT-KHA – Tuva.Rock

Chronique CD : Albert KUVEZIN and YAT-KHA – Re-Covers

Chronique CD : Albert KUVEZIN and YAT-KHA – Poets and Lighthouses

Article/chroniques CDs : SAINKHO NAMTCHYLAK – La Diva de Touva

Chronique CD : SAINKHO – Naked Spirit

Chronique CD : Sainkho NAMTCHYLAK – Who Stole The Sky ?

Chronique CD : Sainkho NAMTCHYLAK – Like a Bird or Spirit, not a Face

Chronique DVD : Sainkho NAMTCHYLAK feat. William PARKER & Hamid DRAKE (Un film de Guy GIRARD)

Chronique CD : HUUN-HUUR-TU – Spirits from Tuva (remixed)

Chronique CD : HUUN HUUR TU – Altai Sayan Tandy-Uula

Chronique CD : HUUN-HUUR-TU and Carmen RIZZO – Eternal

Mongolie :

Chronique CD : ENKH JARGAL – Hoirr Öngö / Two Homes (Sounds of a Modern Nomad)

Chronique CD : DANGAA – Altai

Mongolie intérieure :

Chronique CD : HANGGAI – He Who Travels Far

Kalmoukie :

Chronique CD : Okna TSAHAN ZAM – A Journey in the Steppe

 
Rencontres et créations interculturelles

Article/entretien/chroniques CDs : BULGARIAN VOICES ANGELITE, HUUN-HUUR-TU & MOSCOW ART TRIO – Histoires de montagnes et Chants des plaines

Chronique CDs : VERSHKI DA KORESHKI – Vershki Da Koreshki // Real Life of Plants

Chronique CD : Kongar-ol ONDAR & Paul “Earthquake” PENA – Genghis Blues (Music from the Motion Picture)

Article/entretien/chroniques CDs : K-SPACE – Vers d’autres infinités chamaniques

Chronique CD : Christy DORAN & Boris SALCHAK – Shaman

Article/entretien/chroniques CDs : David HYKES & THE HARMONIC CHOIR : Les Pèlerins des sphères harmoniques

Chronique CD : DUPLESSY & THE VIOLINS OF THE WORLD : Marco Polo

Chronique CD : DUPLESSY & THE VIOLINS OF THE WORLD : Crazy Horse

Chronique CD : DUPLESSY & THE VIOLINS OF THE WORLD : Brothers of String

Article/entretien : VIOLONS BARBARES : Band of Curious Gypsies

Article/entretien : VIOLONS BARBARES : Dans la gueule du loup !

Chronique CD : VIOLONS BARBARES – Violons barbares

Chronique CD : VIOLONS BARBARES – Saulem Ai

Chronique CD : VIOLONS BARBARES – Wolf’s Cry

Chronique CD : Henri TOURNIER & “ÉPI” ENKHJARGAL Dandarvaanchig – Souffles des steppes

Chronique CD : Youri DEFRANCE – Ongod

 

Dossier, articles, entretiens et chroniques :
Stéphane Fougère

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.